Respirer



Chacun a sa façon de respirer et il existe autant de méthodes de respirations  que de professeurs de yoga ou de qi-gong. 

Il vaut mieux en faire peu, mais régulièrement, plutôt que de s’adonner à fond dans une méthode, pour l’abandonner quelque temps plus tard.

La simplicité est le meilleur chemin pour entreprendre un exercice de respiration.

La persévérance est nécessaire lorsqu’on reçoit un enseignement, car le professeur donne un outil et c’est à nous de faire le travail.

Une certaine humilité nous permettra de trouver le maître adéquat.

Il vaut mieux revenir aux premières techniques que l’on a appris, car celles-ci nous sont arrivées en premier, non pas par hasard, mais spécialement pour nous.

La seule progression valable, est celle qui se fait pas à pas. Le progrès graduel a plus de valeur et d’intérêt pour chaque personne qui s’adonne à une pratique respiratoire que le fait de se hâter pour apprendre des nouvelles choses dans le but de performances.

En étant persévérant nous ferons toujours des progrès, même s’ils sont petits et qu’ils paraissent insignifiants.

Il est possible d’atteindre des états d’éveils soudains, mais cela ne dure jamais longtemps.

La respiration consciente est un pouvoir magique qui ouvre la porte vers la dimension métaphysique du corps.

La plupart du temps nous respirons de façon inconsciente et cela fait que nous ne pouvons pas accéder à des champs de consciences modifiées.



Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Le Q.I. n'est qu'une petite partie de l'intelligence

La diable du Tarot de Marseille

Lame or - l'âme hors