Articles

Affichage des articles du octobre, 2017

Lecture des textes sacrés

Une discipline

Les écritures sacrées servent à nous connecter avec la profondeur insondable du cœur.
Elles font appel à la moralité dans la sincérité.

Elles servent à l’enseignement, par la répétition, c’est ainsi que l’on acquiert certaines connaissances.

Elles servent à établir de bonnes habitudes, tout comme les mauvaises habitudes peuvent s’installer.

Les écritures ne sont pas faites pour être lues comme un roman, mais pour relues encore et encore, car à chaque fois on va y trouver d’autres ressources.

Elles ont été écrites par des hommes, mais elles sont inspirées par l’esprit et c’est cela qui nous libère.

Les écritures sacrées font partie de la discipline spirituelle et elles devraient être considérées comme telles. Il ne s’agit pas de faits historiques, mais de métaphores et de symboles qui servent à la connexion au divin.

Comme le vent qui circule dans le ciel, les informations vont et viennent et il est important de prendre ce qui est bon pour soi.

La pie erre au culte

Image
— Tu peux la trouver, me dit-il.
— Elle se trouve au fond de toi.

Le maître avait omis de me dire comment y arriver. Je l’ai cherchée pendant des années et un jour je l’ai trouvée.

C’était la pierre occulte.

C’était aussi le culte de la pie Hérault ou le messager.

Elle s’était enfin matérialisée pour mon bien-être ou bien naître.

J’aurai pu l’appeler Pierrot, mais cela n’aurait pas été une expérience personnelle.
La pie Hérault porte le nom de celui qui la trouve. Pierrot c’est la métaphore (l’âme état fort)
C’est le secret ; celle se crée !

Il y a plusieurs chemins pour y arriver, mais il n’y a qu’un seul but.

Le but est de donner vie à cette pierre précieuse.

Puis il faut l’éprouver par le feu.

En y extrayant le mercure, on peut en faire de l’or et alors la pie pourra s’envoler et errer dans les airs.

C’est à partir de cet or que l’on fabrique la pierre, or il faut de l’or pour pouvoir le faire.
Alors, il faut accepter la souffrance, car l’âme souffre naturellement, puisqu’elle est le soufre d’où…

La prochaine étape

Nous voilà arrivé au moment où tout bascule.

Au sommet de cette montagne, la conscience bascule dans la dimension du rêve, mais nous sommes toujours censés être conscients.

La méditation nous amène à la porte du rêve, tout en nous donnant l’occasion d’être lucide.
Arrivé à ce point, c’est le samâdhi. C’est un état de transe qui permet de voir d’autres champs de réalités.

 Cet état de conscience modifié, ne peut pas être atteint en temps normal, car la fréquence cérébrale qui est associée à la pensée, est une prison dorée.

La méditation est une étape qui précède le passage dans une autre réalité. C’est pour cela que la contemplation ne doit pas être le but à atteindre.

La méditation peut facilement être corrompue par le mental qui va nous concocter une illusion de celle-ci. De plus, cette fameuse méditation peut nous donner une sensation de bien-être qui va peut-être alors aussi nous emprisonner dans une position confortable, mais cela nous empêchera d’aller plus loin.

L’habit ne fait pas le …

Garder le cap

Parfois la vie nous met devant des épreuves qui nous semblent impossibles à surmonter.

Les gens dotés de grande foi, sont toujours capables de passer ces épreuves.

Qu’est-ce qui les différencie des autres ?

Tout d’abord, les gens de foi sont dociles, plutôt que d’être hargneux. La colère démesuré détériore l’esprit et conduit inévitablement à un état dépressif, si celle-ci n’est pas canalisée et transformée en joie.

L’étincelle de joie qui jaillit du cœur de l’homme de foi, sera déterminante pour passer bien des épreuves.

La nature a doté les être vivants de lumière, mais celle-ci est très souvent ternie par le côté sombre de l’esprit qui tente tout naturellement de saisir les choses plutôt que de les laisser briller.

L’art du développement personnel sur le point de vue spirituel, consiste à affermir son destin en se moquant que la vieillesse ou la mort soit proche ou lointaine. 

Nous sommes venus au monde en étant dépendants. Nous gémissions et nous lamentions pour être nourrit et aimé. Ave…

Comment éduquer les prochaines générations à ne plus croire aveuglément à l’info ?

Comment devenir fou tout en gardant la raison ?

La folie du sage ou de l’artiste génial, peut-elle être accessible tout en gardant la raison ?
En se plongeant un peu trop dans un art, ne peut-on pas devenir fou au point de ne plus pouvoir redevenir normal ?

Et bien entendu : Est-il nécessaire d’être normal ?

Tout dépend finalement de ce que l’on veut puiser en termes d’anormalité.

Finalement l’idéal n’est-il pas de trouver une folie normale, une folie conventionnelle, une folie politiquement correcte, une folie qui n’entraîne que la joie de vivre ?

C’est celle qui est partageable, c’est-à-dire qu’entre fous on se reconnait, s’apprécie et s’entraide.
Pour accomplir une telle œuvre de valeur, nous avons besoin d’être entourés de personnes capables de passer les frontières de la normalité, sans pour autant y perdre la raison.

Le tampon ou plutôt le filtre de la folie non sage, n’est-il pas en rapport avec l’humilité ?
L’humilité est le garde fou des extravagances dangereuses pour l’esprit et le catalyseur de la folie du sage.

Comment peut-on o…

Je suis patriote

Aujourd’hui je déclare être patriote.

Cela ne concerne pas mon pays, car je suis un patriote sans frontière.

Ce qui compte pour moi, c’est de pouvoir puiser au puits de la terre mère. On peut changer de pays, mais les ressources viennent toujours de la terre. C’est dans la terre que je puise mes ressources et je m’en fous du pays dans lequel je me trouve. Chaque pays a ses richesses et cette diversité est une plus grande richesse encore.

Tous les humains de la terre ont un devoir de coopérer, car le temps est venu de se poser la question de savoir comment nous allons gérer les ressources de notre planète. 

Si nous ne nous soucions pas de la globalité de l’humanité et de sa condition générale, nous risquons de nous enliser dans la vase, car l’expansion de l’exploitation des ressources devient un sérieux problème et nous devrions vraiment nous y pencher.

Il est important de se poser la question à savoir si nous devons vivre pour consommer ou si nous voulons plutôt alors consommer pour vivre …

Rencontre avec l’âme

Là le chimiste n’y peut pas grand-chose, l’alchimiste non plus.

L’esprit partage le corps avec l’âme. Il arrive qu’ils ne soient pas d’accord, alors ils doivent faire un compromis.

L’esprit dit :
- Bonjour l’autre moi-même, comment vas-tu, bien je suppose ?
- Bien et toi, répond l’âme ?
- Oui, nous sommes "un" dans ce corps, n’est-ce pas ?
- Tu es à la limite de la schizophrénie, là !?
- Euh pourquoi ?
- Parce que tu prétends à la fusion et tu ne m’as pas demandé mon avis.
- Oui, évidement, toi tu es l’âme et tu appartiens à la terre, donc tu es féminine, tandis que moi je suis l’esprit qui vient du ciel et je suis masculin, c’est ça ?
- Exactement.
- Ok, mais ne crois-tu pas que nous devrions fusionner ?
- Je ne sais pas, regarde les humains dans ce monde, ils veulent fusionner avec des autres, mais ils ne fusionnent jamais avec eux-mêmes.
- Oui, c’est triste, c’est ce qui fait la misère du monde.

L’esprit s’est finalement accouplé à l’âme et la fusion a eu lieu. C’est le mariage du cœur…

Écrire délivre

Notre évolution ne passe-t-elle déjà pas par le fait de lâcher prise et d’accepter les changements, d’accepter que nous puissions parfois aussi avoir tort et simplement laisser faire la vie ?

Quand on étudie quelque chose, il faut ensuite l’enseigner à d’autres pour pouvoir en obtenir la maîtrise.

Les épreuves nous obligent à nous arrêter, mais c’est pour mieux repartir.

Parfois la coupe déborde, mais il faut juste laisser passer ce moment et attendre un nouveau départ.

Il arrive que nous vivions dans une situation qui ressemble à une prison dorée. La clé pour en sortir, est souvent le fait de comprendre que nous avons dressé nous-mêmes notre propre piège et que dans l’avenir il faudra que nous changions notre façon de nous y projeter.

Il n’y a que le développement d’une foi sincère qui peut vraiment nous libérer de nos propres pièges.

La corruption vient de nos croyances, nos appartenances, nos désirs et nos soumissions.
Pour toutes ces choses qui finalement nous emprisonnent, il suffirait …

Première clef du Zen

Image

Pour une foi

Nous venons au monde en commençant par être totalement aveugle.
La vie nous met ensuite sur un chemin où nous devrons apprendre à discerner ce qui est bon et ce qui ne l’est pas.

C’est une voie de survie qui est très difficile, car on nous fait croire que l’on voit la réalité des choses, mais c’est faux, car il existe une dimension invisible qui nous échappe de la même manière dont on considère un iceberg.

La réalité invisible est bien plus importante que celle que l’on conçoit comme ordinaire et tangible.

Le début de l’existence humaine est semblable à une pelote emmêlée. Il faut apprendre à distinguer et unir. Il y aura de bonnes et de mauvaises compagnies. C’est une épreuve difficile, car la curiosité aura tendance à venir emmêler le fil de façon récurrente.

Les humains sont très souvent comme des chasseurs sans expérience qui se lancent à la trace du gibier sans tenir compte des conseils des anciens. Nos souhaits nous embarquent parfois vers un exploit ou un accomplissement qui attirer…

L’éducation des enfants

Existe-t-il des lois universelles qui régissent le système de l’éducation ?

Certains enfants actuels, semblent vouloir nous enseigner comment nous devrions les éduquer.
Il est clair que l’autorité est censée être juste, mais qui peut alors dire ce qui est juste ?

Il est quand même tentant de croire que si un enfant ne connaît pas la privation il risque de devenir un prestidigitateur très habile, mais certainement pas dans le bon sens du terme.

On voit souvent des parents qui sont tellement attentionnés pour le bien-être de leur petit trésor, qu’ils réussissent à lui faire oublier ce qu’est la limite de la privation et ce qu’est la frustration. Ces enfants vont ensuite se retrouver dans une toute autre réalité qu’est la rue et c’est là que le choc sera alors parfois être très brutal.

La voie du Dao (Tao)

La cosmologie taoïste associée au bouddhisme et au confucianisme donne une clé intéressante pour l’éducation.

Il est dit que le ciel et rond et que la terre est carrée.

Cela ne concerne pas la…

Comment voir ?

Nous avons tous des amis et ils nous parlent, mais voient-il la réalité des choses ?

Le mal est au service du bien et le bien est la vertu sacrée. Si nous décidons d’œuvrer pour le bien dans le monde et que nous nous accrochions fermement à cette idée du bonheur, que pourrait-on nous reprocher ?

Il n’est pas interdit de vouloir accomplir de grande action, mais il est important de comprendre que de vouloir sauver le monde est une utopie. Il n’y a qu’en se sauvant soi-même que l’on peut apporter une once d’eau au moulin qui produit l’évolution de l’humanité.

C’est dès lors à cet instant que l’épreuve peut arriver.

Chaque personne qui choisit de suivre une Voie spirituelle, devra passer par des épreuves. C’est une loi universelle.

Le but de l’épreuve est la transcendance de la vue.

La vue du monde ordinaire, va nous amener à une conclusion de réalité qui nous rendra aveugles, car la vision globale du cosmos n’est possible que par l’expérience du voyage intérieur.

C’est au cœur de l’atome que ch…

Si l’homme devient pur

Le mâle, par définition n’est pas forcément mal, mais la femelle c’est "le feu mamelle", car elle nourrit l’enfant de son sein et par conséquent, le mâle aura du mal à ne pas être consumé par ce feu.

L’imperfection de l’homme, c’est son côté animal, reproducteur et donc parfois dominant, qui va l’obliger à devenir un consommateur de bonne chair.

La femme a naturellement plus d’énergie que de force physique si on la compare à l’homme. Elle est naturellement plus sage aussi, ce qui fait qu’elle est plus vite adulte que l’homme et plus endurante aussi.

En matière de spiritualité, on fait souvent référence aux hommes : Krisna, Bouddha, Moïse, Jésus, Mahomet, etc.

Pourquoi donc ?

Tout d’abord, la femme a une plus grande proximité que l’homme au niveau de son aspect relationnel. Il faut se souvenir que c’est elle qui enfante et qui nourrit le nouveau-né. Cela veut dire que son attachement sera plus grand que celui du père. Trop de proximité peut donc aussi créer de l’agressivité. 

La na…

Comment méditer

Image

Réforme des valeurs ancestrales

Nos traditions ont tendance à perdurer par principe, mais elles perdent parfois leur sens profond et c’est là que nous devrions de temps en temps penser à les moderniser.

Croire aux miracles est une bonne chose, car ils existent vraiment. L’aube est un miracle, tout comme le fait que nous respirons. L’attraction est un phénomène inexplicable, c’est donc aussi un miracle. Le fait que nous soyons attirés par certaines personnes, est aussi miraculeux.

L’univers a ses lois qui peuvent parfois nous paraître dures et les mythes, ainsi que les légendes nous aident à les accepter.

Lorsque nous décidons de considérer les mythes comme des vérités tangibles et les légendes comme des histoires réelles, le temps nous apprend que nous devons nous responsabiliser pour rectifier le tir.

Le but du mythe n’est pas dirigé vers la réalité ordinaire. La légende sert à résumer tout un lot d’histoires qui seraient trop longues à raconter.
La réalité ordinaire peut être transcendée par le rituel et c’est là que v…

Secret pour une vie heureuse

Quand un obstacle se présente, nous avons le libre arbitre qui consiste à affronter la situation ou la fuir.

Les épreuves de la vie vont développer la personnalité et si on les prend comme des opportunités de changements, elles deviendront un bienfait.

Les difficultés vont nous rejeter sur nous-mêmes. La personne responsable va chercher la faute en elle-même, puis s’améliorer, tandis que la personne qui cherche l’assistance à l’extérieur aura tendance à culpabiliser les autres et se plaindre de son destin.

La notion de parenté est normale pour une personne adulte. Les problèmes de la vie nous obligent à nous détacher parfois des autres, mais ils nous obligent aussi à développer un esprit d’aide envers ceux qui le méritent. Il ne s’agit pas d’aider ceux qu’on aime, mais ceux qui en ont besoin. 

Il n’est pas exclu qu’il faille demander de l’assistance, car quand bien même on décide d’endosser des responsabilités, il est parfois nécessaire d’être assisté par des personnes sur lesquelles on p…

Respirer

Image

Que veut dire le mot zen ?

Image

Définir la foi