Articles

Affichage des articles du novembre, 2018

Divination par le Yi jing

Image
Connexions et synchronicitésDans la psychologie analytique développée par le psychiatre suisse Carl Gustav Jung, la synchronicité est l'occurrence simultanée d'au moins deux événements qui ne présentent pas de lien de causalité, mais dont l'association prend un sens pour la personne qui les perçoit.

Cela veut dire que le hasard a inspiré Jung pour ses thérapies.

« Dans tous les coins s’y dansent de curieuses coïncidences de coins si denses. »
La coïncidence de l’utilisation du hasard de l’oracle, semble être la seule manière de faire une véritable connexion avec le monde invisible.

Jung aurait créé le néologisme "synchronicité" par son approche du Yi jing (Yi king – I ching) qui est le "classique des transformations" et sans doute le plus ancien ouvrage de la Chine. 

Le Yi jing serait aussi à l’origine du langage binaire de Leibniz qui est l’inventeur de l’intelligence artificielle et donc de l’informatique. Les 0 et les 1 de l’informatique auraient ainsi ét…

Deux cerveaux

Image
Le deuxième cerveauOn pourrait dire qu’il a trois cerveaux avec la tête, le cœur et les tripes, car les neurones cardiaques et intestinaux sont nécessaire au fonctionnement du cerveau.

Les cinq organes que sont le foie, le cœur, la rate, les poumons et les reins, sont en quelque sorte le deuxième cerveau, car en effet le cerveau ne semble être qu’une interface comme l’écran d’un ordinateur, dont le ventre sera la tour où se trouvent le microprocesseur et les cartes mères, mémoires, etc.

Chaque organe représente ainsi une ou plusieurs racines de la psyché.

Les grecs disaient que l’on pense avec la panse et que chaque organe a sa divinité qui l’habite. Ces idées semblent venir de l’Egypte antique et aurait aussi un rapport avec la momification, car les organes vitaux étaient considérés comme des lieux d’habitats d’entités qui animent le corps.

D’abord, il y a le Shen (souffle-esprit) du cœur qui est l’entité souveraine des cinq organes, représentant la divinité en soi ou l’ego. C’est la for…