samedi 14 octobre 2017

Définir la foi



On la trouve dans sa petitesse. Là où on peut se sentir faible ou démuni. On la trouve en passant la porte de l’humilité. 

La foi est ce qui nous permet de vivre avec les pieds sur terre et la tête dans le ciel.

C’est aussi l’idée de se trouver au sommet d’une montagne et d’être exposé à l’orage. Il n’y a rien de tel pour comprendre ce qu’est la puissance de l’esprit universel.

La véritable foi ne peut pas prétendre à un dieu, car le Dieu que l’on nomme n’est pas le vrai Dieu.
Le culte des ancêtres peut aider à trouver la foi qui n’est pas religieuse, mais spirituelle, toutefois cette relation de proximité que l’on pourrait imaginer avec nos ancêtres, ne peut pas prétendre à toucher le véritable aspect universel, car en tant que mortels nous sommes tous assujettis à la même loi et c’est le décret de l’esprit universel qui doit demeurer au dessus de toute relation.

La vigilance est important en matière de relation, car les ennemis de la foi existent toujours. Ce sont des aveugles qui veulent s’accrocher à nous et qui peuvent nous faire du tort. Ils ne sont pas conscients et c’est donc à nous d’être sur nos gardes, sans pour autant les rejeter.

La persévérance intérieure qui permet de garder et de faire fructifier la foi, c’est d’accepter l’idée que le chemin de foi comporte le danger. Ce péril vient simplement de la relation avec les autres. C’est naturel, car l’aveugle a naturellement besoin d’aide.

Il y aura forcément une personne dans notre entourage qui va être là pour nous soutenir dans le domaine de la foi. Ces personnes sont rares et elles se trouvent dans des endroits retirés.

Celui qui découvre la foi, sera dans la prospérité du cœur et il sera appelé à enseigné, car les humains auront besoin de lui.

La foi, c’est la vue au-delà.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire