Hiérarchie

Celui qui doit être logiquement en haut de la pyramide, c’est l’ancien. Le vieux sage qui sait. On doit le respecter, parce qu’il a des choses à nous dire. C’est pour cela qu’il est arrivé ici, pour nous, alors écoutons ce qu’il a à dire !

Le respect de l’ancien n’est pas lié à son âge, mais à la transmission d’une tradition très ancienne qui pourrait se perdre, si nous ne sommes pas vigilants.


Dans la transmission des anciens, les écrits peuvent aider à fixer des lois, mais la véritable communication de la tradition n’est ni écrite, ni orale. La transmission se fait d’âme à âme.
Notre monde moderne a tendance à nous rendre anarchiques. Cela n’est ni bien, ni mal, car cela dépend de chaque individu. 


Dans la vie et dans le monde il y a toujours des personnes d’expériences. Ce sont ces gens qu’il faut écouter et non pas les intellectuels aux cerveaux musclés qui se gargarisent de théories de plus en plus fumeuses et qui ne savent même pas planter un clou.


Nous vivons un passage vers une nouvelle ère et il est très important d’observer les symptômes de décadences qui apparaissent inévitablement dans notre monde de plus en plus connecté où l’on communique de plus en plus facilement, mais où on ne communie presque plus. Cette communion a un rapport avec le fondement de la nature dont on a facilement tendance à échapper.
Nous devons apprendre à gérer le feu de la vie mondaine qui a tendance à augmenter le stress et les performances les plus folles.


Les technologies de communications actuelles sont de plus en plus performante, mais elles ont tendance à nous emmener dans une zone de confort qui nous fait comprendre que l’on est de plus en plus vite démodé, dépassé et donc frustré de ne pas pouvoir suivre ce rythme de plus en plus infernal.
Au niveau de la spiritualité les choses deviennent de plus en plus complexes à tel point que l’on en perd la foi primordiale qui est remplacée par un matérialisme encore plus attrayant.


Ce trop plein est inévitable et il entrainera certainement une chute de notre modèle de société.


La seule solution qui se présente, est donc d’accepter l’idée de la hiérarchie dans la société humaine, selon le modèle des règnes de la nature. Cela sous-entend que celui qui se trouve plus élevé, doit avoir plus de responsabilités et non pas des privilèges.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Le lait de vache

Les Jean-Marc et le Yi king

Deux cerveaux