La prochaine étape

Nous voilà arrivé au moment où tout bascule.

Au sommet de cette montagne, la conscience bascule dans la dimension du rêve, mais nous sommes toujours censés être conscients.


La méditation nous amène à la porte du rêve, tout en nous donnant l’occasion d’être lucide.
Arrivé à ce point, c’est le samâdhi. C’est un état de transe qui permet de voir d’autres champs de réalités.


 Cet état de conscience modifié, ne peut pas être atteint en temps normal, car la fréquence cérébrale qui est associée à la pensée, est une prison dorée.


La méditation est une étape qui précède le passage dans une autre réalité. C’est pour cela que la contemplation ne doit pas être le but à atteindre.


La méditation peut facilement être corrompue par le mental qui va nous concocter une illusion de celle-ci. De plus, cette fameuse méditation peut nous donner une sensation de bien-être qui va peut-être alors aussi nous emprisonner dans une position confortable, mais cela nous empêchera d’aller plus loin.


L’habit ne fait pas le moine et rien ne vaut la simplicité des moments concrets de la vie. Pour pouvoir accéder au samâdhi, il ne faudrait surtout pas rester trop longtemps assis en méditation, car l’expérience viendra quand on ne s’y attendra pas et cela se passera dans des moments banals où le mental n’aura pas de prise.


Seule la simplicité peut nous amener à cette expérience du passage à un état modifié de conscience.


La seule et unique chose qui permet de conserver l’expérience du samâdhi, c’est ce que les religieux appellent "la crainte de Dieu". Cette manifestation de la vie qui nous permet de bouger sur notre propre voie, mérite non seulement de la gratitude, mais un profond respect.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Le Q.I. n'est qu'une petite partie de l'intelligence

Le lait de vache

Divination par le Yi jing